Que signifient IaaS, PaaS, Saas, XaaS du cloud ?

Le cloud va de pair avec tout un tas de mots barbares utilisés par les spécialistes ou les rois du marketing ou simplement ceux qui veulent noyer le poisson en essayant de vendre plus cher quelque chose d’assez simple.

définition du cloud

On croise notamment les barbares IaaS, PaaS, Saas, XaaS mais concrètement ça veut dire quoi ?

IaaS signifie Infrastructure as a Service

Il s’agit de la principale brique  de base du Cloud. les solutions d’ IaaS sont là pour fournir des infrastructures matérielles de calcul (CPU), stockage et réseau.(connectivité, répartition de charge).

L’avantage principal de ces solutions d’IaaS est l’économie faite (trop peu souvent répercutée sur les prix finaux d’hébergement) mais les risques sont les mêmes que dans un modèle classique d’hébergement externe avec une augmentation des risques à cause de potentiels problèmes d’isolation entre les différents utilisateurs.

Les solutions les plus connues d’IaaS sont la solution d’Amazon avec AWS et OpenStack qui se veut une alternative open source.

PaaS signifie Platform as a Service

Le PaaS est le fait de ne plus fournir de l’infrastructure par des ressources brutes mais une platefome, un « middleware » qui accueillera les différentes applications. Le service se rend via des serveurs d’applications comme PHP, Java, Python, Ruby et des moteurs de stockage et traitement de bases de données (SQL, NoSQL, etc..).

PaaS peut se comparer à une offre d’hébergement mutualisé avec des applications déjà installées. Cela peut être intéressant quand on veut se libérer des contraintes matérielles.

Saas signifie Software as a Service

Saas est l’acronyme le plus connu du cloud. Il signifie la mise à disposition directe des applications via Internet (via des portails ou des applications mobiles).

Gmail, Office 365, DropBox, etc.. sont des Saas.

De nombreux éditeurs de logiciels professionnels proposent une version « Saas » et en profitent pour tenter d’augmenter leurs marges. Normalement, en version SaaS, le prix d’un logiciel est plus faible car les mises à jours sont plus faciles à gérer.

D’un autre côté, le SaaS pose de sacrés problèmes de sécurité qui ne sont pas résolus facilement d’autant plus qu’on a tendance à les enterrer.

Citons aussi le DaaS comme Desktop as a Service qui réinvente le Minitel ou est l’objet de l’ordinateur que tente de lancer Google avec difficultés.

 

Commentez ou posez votre question

Votre email ne sera pas public.